Revue d’histoire intellectuelle

Accueil > Sommaires > N° 23, 2005 "La guerre du droit" 1914-1918 > « La guerre du droit » : forme moderne de la guerre juste ? THIERS (...)

« La guerre du droit » : forme moderne de la guerre juste ? THIERS (Éric)

lundi 21 septembre 2015

(extrait)

C’est en 1999, lors de l’intervention de l’Otan au Kosovo et en Serbie, que nous est venue l’idée de consacrer une étude à la « guerre du droit ». Deux faits avaient, à l’époque, attiré notre attention. Les puissances européennes et américaine avaient décidé de bombarder Belgrade pour empêcher, enfin, un nouveau nettoyage ethnique dans les Balkans. En raison de la menace d’un veto russe et chinois au Conseil de sécurité, elles devaient agir en dehors de tout mandat formel de l’Onu et de toute légalité internationale. Pourtant, les partisans de cette intervention en appelaient à la « guerre du droit ». Témoins, les propos tenus très solennellement par le Premier ministre de l’époque, Lionel Jospin, devant l’Assemblée nationale le 27 avril 1999 :

« Cette guerre, on l’a dit et redit, est une guerre du droit. […] Ce droit, que nous voulons faire respecter au Kosovo par les armes, nous devrons, le jour venu, le faire respecter ailleurs, dans d’autres pays et sans doute par d’autres voies. Je pense, en particulier, à d’autres peuples dont les droits ne sont pas respectés, et notamment, pas très loin de nous, au peuple kurde. Alors, la légitimité de notre action présente prendra pleinement son sens. Ni les intérêts stratégiques ni les considérations commerciales ne devraient à l’avenir nous interdire de défendre le droit là où il est bafoué. Le futur que nous devons préparer et que nous préparons, c’est aussi le futur de notre Europe. Cette guerre du droit est aussi d’une certaine manière – je force un peu le trait – la première guerre de l’Europe unie ».

Le Gouvernement français entendait donc fonder – tout du moins dans le discours – l’Europe politique sur la guerre du droit. Il était difficile alors de ne pas établir un parallèle avec la Grande Guerre, proclamée elle aussi « guerre du droit » par les autorités politiques ou intellectuelles françaises. Que cette « guerre du droit » ait pu en 1914 déchirer littéralement l’Europe et qu’elle apparaisse, à la fin du siècle, comme un moteur potentiel de son unification politique conduisait à s’interroger sur la portée de cette notion...


Cet article a été publié dans Mil neuf cent, n° 23, 2005 : "La guerre du droit"
1914-1918, p. 5-8.
Auteur(s) : THIERS (Éric)
Titre : « La guerre du droit » : forme moderne de la guerre juste ?
Pour citer cet article : http://www.revue1900.org/spip.php?article33
(consulté le 21-09-2015)

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?